Site officiel des Selenytes... Mercenaires, sous l'égide d'Ush.

 
CalendrierPortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Flex', Maître de la Nat'Hure

Aller en bas 
AuteurMessage
Flex
Expert Scribe
Expert Scribe
avatar

Nombre de messages : 2426
Age : 27
Selenyte de grade :
Promu au titre : VIP
Date d'inscription : 13/07/2009

En Amakna
Identité: VI-Flex-IV
Disciple de: Sadida Sadida
Cercle: 200

MessageSujet: Flex', Maître de la Nat'Hure   6/21/2010, 01:42

L'Homme, une harmonie entre les sentiments et la nature...



Flex entra dans la pièce qui lui semblait familière... Oui, cette salle où il avait déposé son parchemin pour devenir guide... Jamais il n'aurait espéré rattraper son mentor Tad... Pourtant, le temps et le déroulement des choses faisaient qu'il en était là maintenant...

Tous ses actes et son attitude étaient dans le seul but de rendre fier son clan et plus particulièrement à son cher mentor défunt... Il déroula un parchemin vierge, sortit sa plume qu'il avait arraché fraichement de ses propres fesses... Il se souvenait de ce moment où il avait essayé d'arracher une plume de fesses de cette mystérieuse créature : Le-Piaf, plume qui, d'après la légende, valait plusieurs millions de kamas... Il ouvrit son bol d'encre de kralamour géant, réservé pour les grandes occasions, en espérant que la qualité de l'encre compensera la qualité de la plume...




Il continua sa lancée sur un autre parchemin avec un aspect plus règlementaire...

Citation :
Ce projet a de multiples objectifs plus ou moins liés :
  • Finir le site officiel des Selenytes.
  • Rendre plus important l'utilisation du Air-Paix sans que ce soit un fardeau.
  • Créer une grosse animation dont l'histoire sera inspirée d'un conte célèbre.
  • Donner une fonction aux Selenytes de grade 4, grade qui, selon moi, est devenu un grade de "vacances".

Après mes motivations passons maintenant à mes deux anecdotes qui furent pour moi déterminante de mon existence...
Remontons aux origines... Pourquoi j'utilisais ces graines scintillantes et si mystérieuses pour voter ? Un souvenir lointain, un sentiment proche, les deux ingrédients nécessaires d'un rêve vécu...


Flex, immobile devant la lourde porte de l'édifice, se demandai bien pour quelle raison ses pas l'ont menés ici .. Il leva une main qu'il posa sur la porte... Après un long moment d'intense hésitation, il se décida enfin à pousser l'obstacle. La porte grinça sinistrement, Flex réprima une grimace puis entra dans la chapelle s'avançant à pas feutrés dans l'allée. L'endroit était sombre et silencieux, d'épais rideaux ne laissant aucune place à la lumière du jour... La seule lueur présente, certes artificielle mais rassurante, provenait de dizaines de cierges, cimetière sinistre de cire encore chaude... Mais la beauté et la sérénité qui se dégageaient de ce lieu laissaient Flex avec un sentiment de profond respect... S'arrêtant au niveau du quatrième rang, il alla s'installer sur un banc en appuyant ses avant-bras sur le dossier du banc de devant. Il resta silencieux car rien ne lui venait... Finalement, Flex ne réprima même pas le rire qui montait dans sa gorge et finissait par franchir le bout de ses lèvres. Il se redressa, appuyant ainsi son dos contre le dossier du banc et souffla seulement le nom de son mentor... « Tad... ». Il glissa ensuite ses mains dans ses poches puis relèva la tête fixant le plafond de la petite chapelle, songeur...

Près de lui, un petit coffret en satin de couleur pourpre, orné d'un liseret d'or, reposait tranquillement sur le banc... Flex caressa lentement le tissu soyeux du bout de son index, ne sachant trop s'il doit l'ouvrir ou non... Finalement, décidant que l'endroit était plutôt propice au mystère, Flex prit délicatement le petit coffret pour le poser sur ses genoux, et plongea une main dans sa chemise pour en extirper une minuscule clé d'argent accrochée au bout d'une chaînette qui ornait son cou massif... Hésitant encore, Flex s'amusa à faire tourner machinalement la clé entre ses doigts ; puis prit d'une irrésistible envie, il n'y tenait plus et passa la clé dans le loquet... un petit « clic » retentit dans la chapelle et aussitôt, les lueurs se dégageant des bougies laissaient place à l'éclat, pur et scintillant, du contenu du coffret ! La chapelle s'éclaira brusquement, comme si les rideaux avaient été arrachés, et Flex lâcha un cri de surprise qui se transforma en râle émerveillé devant cette inondation de lumière presque céleste ! Après un temps d'adaptation, les yeux encore à moitié plissés, il plongea timidement la main dans le coffret, découvrant avec soulagement que cette lumière ne produisait pas de brûlure. Il ressortit alors sa main, avec au milieu de sa paume quelques petites graines, perçant l'obscurité et avalant les ombres les unes après les autres... C'est donc ça...
Le souvenir de Tad... Flex comprenait alors... Son mentor sera toujours avec lui, parmi ses graines... Sa sagesse et son humanisme inscrit dans chacune de ses graines étincelantes, il comprenait que son mentor l'aidera à poursuivre lui aussi sa route vers le droit chemin... Refermant sa main d'un geste ferme et décidé, Flex retrouva toute son ardeur et se relevait alors, et reprenait le chemin de l'allée centrale mais cette fois dans le sens de la sortie, tout en pensant que ces graines, incarnant les plus belles qualités de son mentor, lui seront surement utiles par la suite...


Le deuxième moment que je vais vous raconter est beaucoup plus récent... Lors de ma période de méditation près d'une grotte et au bord d'un lac... Cet endroit qui fut l'inspiration de mon nom de Maître...



Alors que la pluie tombe, Flex arrive tranquillement dans un jardin où l'herbe verte se confond presque avec le lac, couleur turquoise... Effet insoupçonné de ses vêtements, ils créent autour de lui un halo protecteur qui empêche la pluie de tomber sur sa peau, ruisselant vers le sol, le gardant au sec. Il avance vers un saule pleureur, laissant une de ses mains jouer avec les roseaux, et passe le rideau de feuilles pour déposer une toile vierge contre le tronc... Alors que les gouttes produisent de magnifiques ridules à la surface de l'eau, produisant une douce chanson... Les pieds nus dans la pelouse, de la musique vient envahir son champ auditif. Il trempe sa main dans un des pots posés près de la toile... Le liquide froid recouvre ses doigts... Un beau vert profond... Se laissant porter par la musique, Flex danse devant sa toile, la caressant, la frôlant, déposant à chaque passage de nouvelles traces de peintures... Du vert, beaucoup de vert, du blanc, des bleus... Toute une palette céleste... Il danse, ne s'arrêtant que pour se reculer un peu avant de replonger dans son monde. Deux visages apparaissent peu à peu... Une chevelure jaune... L'autre blanche...Deux sourires... Un passé, des souvenirs... Flex change encore quelques détails, essouflé par le rythme qu'il vient de tenir...

Il s'arrête alors et fixe la toile... Il se recule un peu... Regarde la toile... Les visages, puis son regard s'assombrit... Flex tourne le dos à la peinture et retourne sous la pluie, laissant cette fois le liquide froid couler sur sa peau, s'imprégnant de ces petits picotements... Il se dirige vers le lac et y pénètre, les faisant disparaitre de la vue de tous avant de rejoindre l'eau en catimini pour se baigner près de la cascade... L'eau lui parait chaude à côté de la pluie glacée... Après quelques pas, plonge et s'enfonçe dans l'obscurité du lac. Flex s'oublie alors, caressant du bout des doigts les algues, laissant des petits poissons multicolores nager parmi sa chevelure devenue velours... Après un bon moment, il remonte en piqué à la surface du lac pour ressortir... Une incantation le sèche en un clin d'oeil, une autre lui fait recouvrer ses vêtements de Selenyte... Il se dirige vers la toile, la regarde une dernière fois, une lueur de tendresse dans ses yeux d'habitude perçants, avant de la prendre délicatement et s'en retourner à la réalité...


Cette harmonie, depuis qu’il est né, était significative quant au choix du nom de maître pour Flex…
Il déposa alors une feuille fraichement arrachée du sublime Orme de Pandala sur une coupelle remplie d’une eau de ce lac... On aurait pu distinguer des lettres sur celles-ci…




C'est sur ces mots que Flex, le coeur remplit d'émotion, partit vers son coin de tranquilité, regardant les reflets de son pioute à travers l'eau...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Flex', Maître de la Nat'Hure
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» City flex garage 50 ans de Majorette.
» L'Hydre dans la presse.
» Le nouveau sort reflexe des Ecaflips
» [Reconstit] Celle ci dura 100 ans 6 et 7 avril 2013
» Bozo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Selenytes  :: Le hall :: Les Selenytes :: Sur les traces du passé du Conseil-
Sauter vers: