Site officiel des Mercenaires sous l'égide d'Hecate.

 
CalendrierPortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Falucharde, Grand Maitre Binh'Ouz

Aller en bas 
AuteurMessage
Falucharde
Expert Scribe
Expert Scribe
avatar

Nombre de messages : 1985
Age : 30
Selenyte de grade :
Promu au titre : Stagiaire Selenyte
Date d'inscription : 23/09/2008

En Amakna
Identité: Falucharde
Disciple de: Pandawa Pandawa
Cercle: 174

MessageSujet: Falucharde, Grand Maitre Binh'Ouz   3/27/2010, 14:51



Modainor 31 fraouctor 639 sur l'ile de Pandala. Falucharde, l'unique disciple de la grande déesse Pandawa présente dans le clan des Selenytes, passait un bon moment à la taverne de son île. Elle y avait retrouvé la seule et unique personne à qui elle devait la vie, le tavernier.
Depuis qu'elle avait quitté son
ile pour partir à la découverte du monde, Falucharde avait récolté un certain nombre de bières différentes. Elle avait décidé de les faire goûter à son ami qui n'avait jamais eu la chance de quitter son ile.




-Falucharde... mon enfant, comme tu as grandi... s'exclama Boyrun Pticou.
-Boyrun, vieil alcoolique, ça fait un moment que je n'étais pas venu te voir. J'avoue avoir été très occupée.
-J'ai entendu conter tes exploits par certains de mes clients. Tu es, parait-il, entrée chez les Selenytes et tu as réussi à y faire un joli parcours.
-J'avoue... Je m'en suis plutôt bien sortie... Grâce à toi. Sans toi, jamais je ne serais devenue celle que je suis. Maitrisant aussi bien la picole, que les techniques martiales.
-Arrête, c'est faire beaucoup trop pour le peu que j'ai pu t'apprendre.
-Tu es bien trop modeste.


Falucharde fouilla dans son sac et en sortit un méli-mélo de fioles des différentes bières existant dans le monde des douze. Elle tendit son cadeau à Boyrun.


-Tiens, prends ça... Tu pourras éventuellement me passer commande si l'une d'entre elles te plait. Je viendrai t'en livrer régulièrement.
-Ohhh,comme c'est gentil. Je n'ai jamais eu l'occasion de toutes les goûter.
-Et bien voilà qui est réparé, testons-les ensemble.


Les deux disciples de la grande déesse Pandawa, commencèrent à trinquer ensemble, et partagèrent toutes les bières en deux afin d'avoir les mêmes échantillons à déguster.
Ils en étaient à la cinquième bière de leur panel, quand un groupe de pirates arriva dans la taverne si calme jusqu'alors. Le groupe chantait à l'unisson, un chant très beau mais parlant de guerre.


"Le trente et un du mois de Fraouctor
Nous aperçum'sous l'vent à nous
Une frégate d'Otomai qui fendait la mer et les flots
C'était pour attaquer Sufokia.

Buvons un coup,
buvons en deux
A la santé des amoureux
A la santé du Maitre Pirate
Et merde au grand Tmenkpader, qui nous a déclaré la guerre.

Le capitaine, au même instant
Fit appeler son Lieutenant
"Lieutenant te sens-tu capable, dis-moi te sens-tu assez fort
Pour aller attaquer son bord ?"

Buvons un coup, buvons en deux
A la santé des amoureux
A la santé du Maitre Pirate
Et merde au grand Tmenkpader, qui nous a déclaré la guerre.

Le Lieutenant, fier z'et hardi
Lui répondit "Capitaine oui !
Faites monter tout l'équipage, hardis gabiers, fiers matelots
Faites monter tout l'monde en haut !"

Buvons un coup, buvons en deux
A la santé des amoureux
A la santé du Maitre Pirate
Et merde au grand Tmenkpader, qui nous a déclaré la guerre.

Le maître donne un coup d'sifflet
Cargue la voile au perroquet
File l'écoute et vent arrière, laisse porter jusqu'à son bord,
Pour voir qui sera le plus fort !

Buvons un coup, buvons en deux
A la santé des amoureux
A la santé du Maitre Pirate
Et merde au grand Tmenkpader, qui nous a déclaré la guerre.

Vir'lof pour lof en arrivant
Je l'abordions par son avant
A coups de haches, de sabres, de mousquetons
En trois-cinq sec je l'arrimions !

Buvons un coup, buvons en deux
A la santé des amoureux
A la santé du Maitre Pirate
Et merde au grand Tmenkpader, qui nous a déclaré la guerre.

Que dira-t-on du grand rafiot
A Pandala, en Amakna et a Astrub
Qu'a laissé prendre son équipage, par un corsair' de dix canons
Lui qu'en avait trent' et si bons !

Buvons un coup, buvons en deux
A la santé des amoureux
A la santé du Maitre Pirate
Et merde au grand Tmenkpader, qui nous a déclaré la guerre."


Une guerre entre les pirates venus d'Otomai et Sufokia l'aquatique? Quelle idée... pensa Falucharde.


Terminant sa chopine cul-sec, elle se dirigea vers les nouveaux arrivants et leur lança un "Bonjour" tonitruant comme à son habitude.

-Vous prévoyez une attaque de la cité semi engloutie? Et qui est ce Tmenkpader? demanda-t-elle sans aucune retenue.


Les bandits des mers, explosèrent d'un rire commun et se retournèrent, ignorant sa question.
L'alcool aidant Falucharde à s'énerver un peu plus rapidement qu'à l'accoutumée, elle sortit sa hache et la planta dans la table en bambouto qui céda sous le choc. Elle entendit alors un cri venant de derrière le comptoir.
Boyrun lui lançait un regard plus que virulant.



-Pourquoi as-tu attaqué ma table? Hurla-t-il.
-Mais les pirates... ils...
-Quels pirates Falucharde...



La jeune pandalette se retourna et aperçut la salle tout aussi vide qu'à son arrivée.


-Encore une de tes hallucinations n'est-ce pas? Les breuvages alcoolisés te font toujours avoir des rêves éveillés. soupira le tavernier.
-Mais...je...Ils ont chanté... Je... Nan!
-Tu as chanté Falucharde, personne d'autre que toi n'a prononcé ces paroles sans queue ni tête, tu as même été jusqu'à inventer un certain Tmenkpader.... Tu aime la bière mais ses effets sur toi ont toujours été catastrophique. Tu tiens ta force de cette faiblesse. Tes parents auraient dû t'appeler Binh'Ouz, plutôt que Falucharde...
-Mais...je...


Elle prit sa tête entre sesmains et se mit à réfléchir. "Binh'Ouz"... Ses parents avaient choisi Falucharde, mais Boyrun l'avait élevé... Elle savait que les Maitres Selenytes avaient un nom spécifique, elle décida alors que si un jour elle accédait à ce rang, elle deviendrait le Maitre Binh'Ouz.


-Boyrun...
-Oui?
-Je te laisse boire le reste... j'ai un acte important à réaliser. Tu seras fier de moi, un jour.
-Mais je suis déjà fier de toi, ma petite.
-Tu seras vraiment fier de moi, ce jour là. Envois-moi un mini pandawa quand tu auras choisi la bière que tu veux. Je viendrai te la livrer dans les plus courts délais.


Falucharde se dirigea vers la porte et sans un regard en arrière, repartit vers Astrub et la maison de Fallanster. En chemin, elle réfléchit à ses motivations autres que celle de rendre son second père fier d'elle. Elle les nota sur un petit bout de parchemin et essaya de mettre en forme tout cela pour ne pas avoir à recommencer une fois arrivée à bon port.






Tout était dit. Elle déposa le parchemin sur une table où tous pourrait l'apercevoir, puis se retourna et alla attendre son mari en permanence, qui comme les autres aurait la surprise de lire sa candidature en passant au quartier général.



Dernière édition par Falucharde le 10/20/2010, 23:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Falucharde
Expert Scribe
Expert Scribe
avatar

Nombre de messages : 1985
Age : 30
Selenyte de grade :
Promu au titre : Stagiaire Selenyte
Date d'inscription : 23/09/2008

En Amakna
Identité: Falucharde
Disciple de: Pandawa Pandawa
Cercle: 174

MessageSujet: Re: Falucharde, Grand Maitre Binh'Ouz   10/20/2010, 23:20


Falucharde venait d'être plébiscitée par le clan lors des réélections. Elle avait été surprise du résultat. Après une telle absence que des personnes se souviennent d'elle et lui laisse une chance de parvenir au sommet du clan. C'était comme un miracle.

Sa première réaction avait été de boire plus que de raison. Sa déesse lui avait fournit des tonneaux de la meilleure bière existant dans ce bas monde. Après avoir ingurgité 60 litres de bière, Falu' passa chez elle voir son mari, pour lui annoncer la nouvelle
.

Drasooooooooooouuuuuiiiilleeeeuhhh! Je… hips… vais… me… Hips… présenter au poste de Grand Maitre du clan. Hips… Tu verras… hippy… je vais motiver les troupes…. Beurp…

Falucharde vomit son diner sur les pieds de son cher et tendre mari avant de s'effondrer, comme à son habitude, au pied du lit. Dans ses rêves avinés se déroulaient des événements bien précis. Comme un rêve prémonitoire, l'avenir se dessinait devant elle.

Les responsabilités dues à ce potentiel nouveau rang, elle les connaissait. Certains dans le clan ne la connaissait pas ou peu… un manque de chance. Une petite absence pour une quête mystique et un personnage publique sombre dans l'oubli. Mais Falu' avait de la ressource. Elle avait du payer une bière à chaque membre inconnu mais elle avait réussi à se faire connaitre et reconnaitre.

Depuis des années qu'elle servait le clan, jamais elle n'avait douté, ni même eu l'idée de partir. Quelques petits jours d'absence avaient fait d'elle une pandalette nouvelle. Une nouvelle motivation, de nouvelles connaissances et surtout un équilibre jusqu'alors inconnu.

Ses habituelles saute d'humeur avaient disparues. Pour le moment, certes, et on ne pouvait savoir si cela n'allait pas revenir. Mais Falucharde savait que quelque chose en elle avait été rompue lors de son périple. Avec son mari qui travaillait désormais la nuit, et ses propres horaires, elle réussissait quand même à trouver du temps pour sa famille.

Ce qui se rapprochait le plus d'une famille aux yeux de Falu', c'était le clan. Elle y avait trouvé un grand frère en la personne de Piafou, une mamie un peu gaga à ses heures, sous les traits de Maures. Kayna et Flex étaient comme des cousins bien sous tous rapports. L'oncle sénile et la tata cinglée, Implosion et Leena, quand à Tubar, Vic et Gallia, ils représentaient les gens doués et sans aucune peur. Les générations suivantes étaient ses neveux et nièces, elle en prenait soin comme à ses propres enfants.


Une belle et grande famille que voici… Se disait-elle.

Elle avait eu une envie folle un soir, elle avait eu envie de chapeauté tout ce joyeux foutoir. Non pas remplacer les figures emblématiques mais… simplement venir épauler et conduire cette famille là où ils voulaient tous aller. Toujours plus haut, toujours plus loin.

Falu', grande voyageuse devant l'éternel, voulait mettre ses connaissances et son franc parler au profit total du clan. Non pas qu'elle ne le fasse pas depuis ces débuts, mais simplement prendre une place où la technique de prise de parole n'est pas un luxe.

La pandalette ressortit son programme d'élections récemment rédigé et l'améliora.


Elle avait fait le tour de ce qu'elle avait imaginé.
Venant de loin, elle entendit un hurlement de dégout.


Faluuuuuuuu t'as encore vomi sur mes bottes. T'abuses t'en as pas marre….

Drasah s'était enfin réveillé, et avait découvert le carnage laissé par sa femme.

Se redressant difficilement, Falu aperçu la flaque de vomi et explosa d'un rire sarcastique.

Tu me connais mon amour, la bière me fait devenir intelligente, mais mon estomac à toujours du mal à absorber ce qui doit satisfaire ma soif. Désolée.

Sortant de la chambre en emportant les bottes, Falu' alla faire son rôle de femme au foyer et nettoya ses déjections nocturnes. Le bonheur de son mari était pour elle tout aussi important que le bonheur des membres de sa deuxième famille, les Selenytes.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Falucharde, Grand Maitre Binh'Ouz
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation du Grand Maître des Schtroumphs
» Charte de l’ost royal
» Kat-Vagnar
» Erratas Officiels
» HOCHMEISTER - Grand Maitre (F - N)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Selenytes  :: Le portail :: Les Selenytes :: Sur les traces du passé du Conseil-
Sauter vers: